Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 12:03

Bonjour,

Je me présente, Fufue de mon petit nom, cinéaste par extension génétique. Mais tu as déjà tellement d'arc à tes cordes Fufue comment fais-tu? C'est simple, je suis une fille, et dans ma tête je me fais des films. Des gros, des cons, des chiants, des qui prennent des proportions indécentes, des insultants, des "ah putain si j'avais eu cette réplique au bon moment", des qui t'empêchent de dormir, des qui pourrissent tellement ton mental que tu le vomis sur ton entourrage.

produits001-1114.jpg
(prémices de la robe d'hypocondriaque)

Jamais je ne rêve de petits poneys en barbapapa, de gens bisounours à mort, de mots doux pour mes amis. A la limite des rêves sexuels avec Stéphane Rousseau ... et encore je me démerde pour tout gâcher. Je ne fantasme que de revanches, de bons mots qui tuent et de baston généralisée où, forcément, je gagne haut la main. Il suffit que quelque chose me contrarie et bim, je me coltine le meilleur scénario durant toute une journée. Je ne pense plus qu'à ça, je le perfectionne, je le peaufine, je le rejoue encore et encore, je suis la Stanley Kubrick de la vangeance à retardement qui ne verra jamais le jour. En faisant pipi, en cousant, en cuisinant, en pétant (si ça m'arrive aussi), en donnant le bain à la crevette, en lui passant sa crème rose contre la varicelle, en lui mettant sa crème antibiotique derrière les oreilles car je la sèche pas assez à la sortie du bain, en lui mettant de la glace sur sa bosse survenue car je suis une mauvaise mère, en m'épilant (c'est plus rare), en regardant Pékino Expresso comme une larve, en dormant. Bref j'y pense sans arrêt jusqu'au moment où ça passe comme c'est venu.

La contrariété peut venir de n'importe où et me frappe en pleine tête comme un boomerang amnésique qui aurait oublié de retourner à son maître. Un petit mot mal utilisé me fendra le coeur au point d'avoir une explication musclée avec le pauvre illétré durant des heures in cortexo. C'est vrai quoi, les dictionnaires ça existe et ma robe d'hypocondriaque n'est pas "cool", elle déchire tout simplement. Une phrase sortie de son contexte me fera un ulcère du larynx à force de vomir in peto des explications punitives à l'encontre du malheureux (comment ça je m'occupe mal de ma fille? Non il a dit que c'était triste qu'elle soit tombée). Je ne sais pas contre qui je m'énerve le plus, le petit mec lamentable qui n'a rien fait d'autre que d'être un pauvre type ne sachant pas aborder la vie en général et qui me blesse sans le savoir (car moi aussi je suis un pauvre type qui ne sait pas aborder la vie en général) ou la connasse que tout le monde déteste mais qui aura toujours le dernier mot le plus méchant car c'est dans sa nature et pas moi.

Plus je me monte la tête ... plus je me monte la tête. Ca finit mal, toujours très mal, la réplique de plus en plus acerbe (tu m'étonnes vu le nombre de fois où  je l'ai travaillée), le mot qui met le doigt dans la plaie et qui gratouille avec l'ongle les nerfs à vifs, le coup d'éclat et la sortie à point nommée qui me vallent des combos perfect dignent de Mortal Combat. Je suis une guerrière de la verve indomptable, je suis une vaindicatrice meurtrière dont les armes sont des syllabes accérées, je suis ... une grande frustrée de la vie, une créatrice à fleur de peau, un bambi égaré dans un monde trop vil, une grenouille timide qui s'est faite plus grosse qu'un boeuf pour se venger, une petite chose toute fragile desservit par sa taille de semi-géante. Je suis la grosse brute qui tape sur tout le monde parce qu'on a trop tapé sur elle.

produits001-1160.jpg
(maman t'as encore oublié ta petite pilule rose!)

Donnez moi de la guimauve, donnez moi du roudoudou, donnez moi du Prozac. Faites moi une petite lobotomie de temps à autre pour remettre à zéro mon compteur de rancoeur. Enveloppez moi d'une montagne de couettes fraîches au matin de Nowel. Garnissez moi de chatons SDF trop mimis qui feront de ma vie une cellule d'isolement où personne ne viendra me faire du mal. Pansez mes plaies avec des bisous indélébiles. Flinguez mes neurones dégénérés qui pourrissent ma vie parfaite. Euthanasiez la moindre pensée négative avec des bébés labradors aux yeux de mangas. Clonez ma petite Emilie chérie pour tapisser les paroies de mon cortex stérile au bonheur.

Oh oui, une île avec ma fille, mon chat, peut-être mon mari s'il arrête de dire que ce que je fais c'est cool, une cargaison de Red Bull hypocalorique et des dictionnaires des synonymes pour les rares indigènes qui la peupleront.

Ca serait le bonheur, ouhoooo ho ho!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fufue 16/05/2011 16:13



Moi je dis vive Pintadeau et son répondeur, nous on l'aime même s'il n'a pas besoin d'amis qu'on s'en fout car c'est pas lui qui décide mais Queen Fioue in personne!
Ensuite là tout de suite j'aurais bien besoin de me noyer dans un wagon de yaourts ou de revoir ce cher Pintadeau pour faire des blagues téléphoniques avec une pina dans le nez.


@Lilliiiiiiiyyyiyiyyyyy > Pintadeau/Eolien, même combat.


@Laura > ça fait du bien de voir qu'on est pas seul dans ce monde de brute à être une inadaptée avec un coeur trop gros pour supporter les aléas de la vie.



Laura 06/05/2011 15:52



Wahou... Alors la j'te comprend... Moi aussi je suis une frustrée en rage, et surtout à "retardement" (ce qui est encore plus frustrant...) Mais ca vaut le coup quant on voit c'que ca donne, Le
Chat En Carton ne serait pas ce qu'il est sans sa créatrice "en ébullition intérieure" (j'sais pas si ca veut dire grand chose, on s'comprend quand même, non!?!)



happylili 06/05/2011 15:43



@ Eolien : chez nous, ça n'a pas été un "Pintadeau", mais un baleineau, qui en échange d'une pauvre primevère s'est sifflé sans complexe tout le bourbon réservé à mon père, s'est enfilé en 15 sec
le subliiiiiiiime repas que j'avais préparé, et ne s'est senti comblé qu'en déclenchant une engueulade mémorable entre mon homme et moi... mon homme étant sensé être l'un de ses meilleurs amis, à
l'époque...


Donc, on a fait comme si la maison était la Russie, d'un coup on avait plus rien à bouffer quand il se pointait, juste de l'eau du robinet s'il avait soif, et on étalait notre amûûûûr à sa face.
C'est bizarre, il est plus reviendu...


 



Eolien 06/05/2011 10:22



Tu le critique, mais finalement la technique Sarko n'est pas si mal :


Casse-toi connard !


Pas besoin de te faire un film et tu rembarre le monsieur "je suis maladroit et je te blesse sans faire exprès"


 


Ensuite, je ne suis pas d'accord avec HappyLily : être gentille, ça t'a aussi apporté des connexions avec des andouilles, notamment Pintadeau ! Qui, je le rappelle, ne vous aime pas (du tout) et
ne vient chez vous que lorsque son frigo est vide...


 


3eme point : peut-être devais-tu reprendre un peu de fromage et de produits laitiers.


Pourquoi ?


J'ai entendu récemment à la radio que les produit laitiers contenaient une substance anxiolitique (donc aidant à lutter contre l'angoisse). Ceci pourrait expliquer cela...


 


Courage petite pitchoune, y a des gens qui t'aiment et c'est (il me semble) ce qui compte le plus (après ta crevette, oui, bien sur ! )


 



Fufue 05/05/2011 23:02



@Giz > Malheureusement pour ma fille j'ai juste le mérite d'avoir bien choisi le père ;D
@Happy > Je prends la formation salope, être gentil ça sert pas à devenir riche et j'ai vu des pieds pour ma surjeteuse qui sont d'enfer.
@Alice > T'es pas objective, t'as les hormones de deux grossesses consécutives qui te rendent aveugle! Les monstres sont partout et nulle part. Je suis tellement sensible que même Oui-oui en
personne pourrait me blesser ;) Mais si tu veux vraiment me faire plaisir et mettre une bombe quelque part, j'ai une vieille pourriture de tante qu'est une vraie pétasse.
@Aline > Je donne du bonheur en faisant une auto-psychanalise journalière, le luxe!

@Toutes > Ca me réconforte vraiment de voir que je suis pas la seule psychosée de la vie et que d'autres se triturent le cerveau à en devenir malade. Ca ne fait pas avancer notre problème,
mais comme dit Happy ensemble on sera plus forte. C'est comme pour les élections, si tous les gentils se mettent ensemble finit les Sarkosy. Malheureusement les cons sont toujours ceux au pouvoir
et entre voter con ou plus con c'est pas folichon.
Et pis voir que je suis suivie par autant de créatrices talentueuses ça fait chaud au coeur les piwiteuses!

Bonne nuit mes poulettes

Mais Qui Est Fufue?

  • : La Malédiction du Chat en Carton - tribulations éclectiques d'une fille pas tout à fait finit
  • La Malédiction du Chat en Carton - tribulations éclectiques d'une fille pas tout à fait finit
  • : Les Médicis ne sont plus, sinon Miss Fioue aurait fait des pieds et des mains pour les avoir comme mécènes. Du coup, années après année, elle tente d'allier passion et pognon, ce qui n'est pas chose aisée dans le monde qu'elle veut se créer.
  • Contact

C'est quoi Le Chat?

dealer_01.jpg

dealer_02.jpg

 

Abonnez-vous au flux RSS du Chat

http://www.wikio.fr

Le Chat est dans ...

logo.gif

Ma Page sur Hellocoton