Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 06:46

D'un côté nous avons le sujet F, moumoute hirsute depuis son plus jeune âge, crinière au vent elle se balade en déprimant sur l'épaisseur incontrôlable de son pelage crânien.

De l'autre nous avons le sujet C, cheveux impeccablement lisses et soyeux, l'ayant aidé à marquer son appartenance au clan des métaleux par la longueur adolescente, jusqu'au jour où il y en eu moins.

J'ai toujours lutté contre ce résidu simiesque, volume, longueur, couleur, et voilà que depuis quelques années se profile encore une tare supplémentaire: les cheveux blancs. Point tourmentée par cet énième désagrément et assumant totalement de vieillir précocement à l'âge de 28 ans, je ne cachais pas ces 3 ou 4 intrus qui, comme des antennes paraboliques de Satan, poussaient ondulés à l'extrême et droit sur la tête. Et puis voilà qu'un jour ils furent légion, marquant les tempes plus que de raisons à l'orée de mes 32 années et permettant à ma coiffeuse de s'extasier devant la prolifération du vilain. Soit, de toute façon cela n'allait pas changer mon passage annuel à la coupe/couleur/brushing hollywoodien.

Mais ajoutons à cela un nombre incroyable de petites contrariétés poilesques et le verre déborde presque.
Il y eu un jour ma volonté de ne plus m'épiler les sourcils comme une fétichiste de la virgule et les petits bâtards ne décidèrent de pousser plus que sur la paupière et non dans les creux laissés à cette occasion.
Il y a cette propension à souffrir le martyre à chaque ablation, sang et gonflements disproportionnés, s'ajoutant à la racine digne d'un concours de légumes OGM.
Il y a ce maillot qui ne veut pas rester DANS le maillot grâce à des années de rasage intensif suite à la souffrance sans limite d'une dite épilation classique. Le poil étant incapable de connaître ses limites, l'éducation aléatoire et laxiste que le lui ai donné y est peut-être pour quelque chose.
Il y a ces poils incarnés disgracieux qui annulent l'effet esthétisant d'une bonne déforestation trimestrielle.
Il y a ces cheveux nains qui me font passer pour une coupeuse folle auprès d'un nouveau coiffeur, quand il ne me prend pas tout simplement pour une trichotillomane névrosée.
Il y a cette coupe à la Jackson Five qui m'a suivie durant des années, ne connaissant pas encore mon futur meilleur ami: le fer à lisser.
Il y a, heureusement, une blondeur de poils de bras qui compense leur longueur affolante.
Il y a ces tueurs de glamour au niveau de la partie supérieur des orteils. Recouverts non plus d'un joli duvet blond qui aurait pu me sauver la mise, mais des poils de barbe rêches et noirs, vengeance d'un passage trop zélé du rasoir 3 lames.
Il y a cette prouesse naturelle qui me permet d'obtenir des jambes double effet Kiss Cool après seulement 10h de rasage. Offrant ainsi à mon cher mari un gommage nocturne au contact sous-couettale.
Il y a ces magnifiques poils de barbe, heureusement encore invisibles, mais qui luisent selon l'angle de la lumière pour me rappeler que mon héritage génétique devrait me donner la même petite barbe blanche qui caractérisait ma grand-mère.
Il y a le poil sexy par excellence qui pousse autour du mamelon. Celui-ci on ne va pas y passer des heures, j'ai déjà bien assez honte de le mentionner.

Et puis en face de cette fabrique à toison il y a mon homme. Celui qui a les sourcils les plus beaux de la terre sans avoir jamais rien fait. Celui qui a des poils bien placés, sans excès, marquant sa virilité comme je l'aime. Celui qui me laisse l'épiler pour lui montrer la douleur de la chose et qui rit presque de l'indolorité de l'acte après une application kamikaze d'une bande de cire froide sur sa jambe (zone qui restera lisse durant presque 3 mois quand je n'ai que 2 semaines de répit). Celui qui me récupère blessée par une chute de tension dans sa baignoire après épilation entre-cuissesque, la fesse bleuite d'avoir pété la poignée pour handicapé, après seulement 2 mois d'amour intensif. Celui qui me laisse m'occuper de sa coupe de cheveux par souci d'économie et qui ressemble quand même un peu trop à un dieu grec après l'opération tendue du string. Celui qui malgré une calvitie naissante sera toujours beau comme un fils de mère juive grâce à ses yeux de petit démon du sexe, magnifiquement souligné par un port altier de casquette type Kangol.

Devant tant de souffrance, participant à ma terreur de l'esthéticienne, je n'ai jamais prit le soin de m'infliger une séance les 4 pattes en l'air afin de laisser le soin à une autre ce travail de tytan. Mais la vente exceptionnelle de mon cher vélo adoré m'a permit d'avoir le budget pour éradiquer une zone trop peu alléchante pour espérer un 3ème gnome.

La question essentielle du jour est donc: l'épilation par lumière pulsée vous a t-elle entièrement satisfaite?


Et oui, il y a des post comme ça, où on ne s'attend pas forcément à la chute.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fufue 10/11/2011 05:35



Bon ça m'avance bien tout ça ;)


La douleur ne me fait pas peur, hier soir je me suis encore dit: c'est la dernière fois que tu t'infliges ce bain de sang avant l'accouchement. C'est mari qui va être content!
Et puis en même temps vu le tatouage du dos que je me tape je pense pas que cela puisse faire plus mal. Ma seule envie: opter pour la solution la plus efficace à long terme et là c'est le gros
dilemme: laser ou pulsée?



lill 08/11/2011 18:27



ahahah j'ai bien ricané!



TracyC 08/11/2011 10:36



Je suis vraiment satisfaite de la lumière pulsée. De un mes poils repoussent plus lentement sont moins drues. De deux au bout de 5 scèances j'ai déjà quelques endroits où mes poils ne repoussent
plus. Je fais les aisselles (pas trop mal), le ventre (pas mal), le maillot (très mal), les jambes (super mal). Voilà après tant d'années de souffrance dans 1 an maxi je serais libérée ! Saute le
pas c'est vraiment bien (et vraiment cher...)



P'tit Lu 04/11/2011 12:50



Au laser, c'est top!!!!



Léa - What the L 04/11/2011 11:16



je me demandais bien où tu allais en venir avec ces histoires de poils ! je n'ai pas testé l'épilation par lumière pulsée ou toute autre technique visant à éradiquer les disgracieux, pour
l'instant je me fais torturer par une esthéticienne tous les mois^^



Mais Qui Est Fufue?

  • : La Malédiction du Chat en Carton - tribulations éclectiques d'une fille pas tout à fait finit
  • La Malédiction du Chat en Carton - tribulations éclectiques d'une fille pas tout à fait finit
  • : Les Médicis ne sont plus, sinon Miss Fioue aurait fait des pieds et des mains pour les avoir comme mécènes. Du coup, années après année, elle tente d'allier passion et pognon, ce qui n'est pas chose aisée dans le monde qu'elle veut se créer.
  • Contact

C'est quoi Le Chat?

dealer_01.jpg

dealer_02.jpg

 

Abonnez-vous au flux RSS du Chat

http://www.wikio.fr

Le Chat est dans ...

logo.gif

Ma Page sur Hellocoton