Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 10:02

Ahahaha (version méchant de film) hier j'ai réussi à tromper l'ennemi durant quelques minutes toutes les 3 heures afin de me remettre un peu à la créa!

Voici le faire-part de la crevette car vous aussi vous avez le droit à des mercis grâce à vos mimis com :)

Faire-part web

Et après un an mois au régime popo/dodo/rot je peux maintenant crier victoire ... heu pourquoi victoire, non en fait juste crier tout court. Et je peux enfin rentrer dans ce monde fermé aux non-initiés et clamer haut et fort que oui un bébé ça vous change une femme!

Mais ça la change en quoi exactement?

Heu en loque, ouais ça c'est check. En vieille odeur de lait caillé, aussi. En suce-lolette pleine de déguelasseries de sol. En mucus au vomit. En zombi. En femme de 45 ans quand t'en a que 30.

Mais sinon? Ben sinon ça l'adoucit considérablement. Déjà que la mariage n'avait pas arrangé les choses, là je suis devenue une version guimauve de moi-même. Non, rassurez-vous je dis toujours des gros-mots (punaise, mercredi, casse-bonbons)(bon j'avoue il y a aussi des "on s'en bat les couilles" et "connard" qui partent aussi des fois et non j'ai pas honte!)(ah tiens, il faudrait que je dise "Morte-couilles" plus souvent, je trouve ça assez classe)(bref!). Mais quelque chose en moi, sûrement encore une histoire d'hormones à la con, fait que je vis les yeux dans les yeux avec mon Emi, mon bébé coeur, et que j'absous les manants de leur bêtise, voir même ... que je la dédeigne!

Pour vous montrer la différence, voici un texte du Moi d'avant; le Moi jeune et rebel qui n'a pas froid aux yeux, ni aux fesses; le Moi vomitif contre la fucking société ... mais cet ancien Moi, je l'aime. Je l'aime car c'est grâce à lui le chat en carton, le bébi crevette et la bague au doigt.

 

La ratée égocentrique

Petite chose insignifiante aux yeux du monde, elle se juge diabolique, mais ce n’est qu’un ramassis d’aberrations sociales qui s’immisce à mes cotés.

Chaque putain de jour.

Du haut de ses 34 kilos et ses presque 50 ans mal assumés, elle pense me faire peur avec des incantations sorties du « le satanisme pour les nuls ». Ne parlons même pas de ses regards meurtriers, aussi vides que ceux d’un thon anémique mort. Au lieu de ça elle ressemble à un chihuahua constipé en attente d’un os vermoulu à ronger. Elle est bien ridicule dans sa petite vie miniature où les alliances dépendent de ses intérêts, mais même là, elle se vautre magistralement. La finesse n’est pas de mise, le léchage de cul titanesque qu’elle opère n’est qu’une flagrante plaisanterie de sa perfidie de bac à sable.

Elle ne me fait même pas pitié, pour cela je devrais avoir un début de respect pour cette vieille peau flétrie qui suinte la méchanceté ménopausée. La seule chose qui pourrait réellement me troubler c’est l’intervention divine qui s’acharne à la rendre encore plus minable qu’elle n’y parait. Je renierais presque mon agnosticisme, pourtant à toute épreuve. Sa vie est à l’image de sa pauvreté mentale : vide et abjecte. Ses codes secrets téléphoniques, une mauvaise blague puérile. Ses sorts de magie noire, une prouesse vertigineuse de connerie. Son manège quotidien d’analyse des chiffres et des symboles n’a d’occulte que sa profonde ignorance de cette science. 
Heureusement, son acharnement à être dénuée de toute forme de vie cérébrale, me fait passer de bons moments. Même son tempérament frustré par des années de frigidité cadavérique amène son lot quotidien de fous rires. Imaginez un hamster neurasthénique grattant frénétiquement les bords de sa cage dans l’espoir de se faire la malle, pitoyable et risible au possible.

Aboyant tel un roquet qui aurait perdu la raison, ses appels au loup planent dans l’air comme autant de mouches autour de sa vie de merde. L’ignorance est ma meilleure arme, son éviction le meilleur remède. En attendant ce jour béni, la mise au pilori est délectable. Le jus d’hydromel parait bien fade comparé à celui du sarcasme que je dirige contre elle sans vergogne. 

Vieille fille puante, elle se croit indispensable, elle n’est qu’un quota parmi l’élite.


Ahahaha (version vieille conne qui a tout compris à la vie), ce bon vieux temps où pour vomir mon venin je me délectais à écrire des textes au vitriol qui ne servaient à rien d'autre, finalement, que de me donner un sujet de dissertation. Maintenant j'ai appris la vie, les mains dans le caca. Je peux dire que le Vietnam, à côté des 3 premiers jours à fleur de peau avec un bébé à la maison, c'est du pipi de chat asmathique. Et que le bonheur de voir sa chérie apprendre à faire un sourire vaut bien quelques cons dans son entourrage.

Bah ouais, parce que sinon on se dirait que la vie est trop douce et du coup on aurait rien à écrire de drôle sur son blog à l'abandon!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Agnès 15/07/2010 21:43



Le "moi nouveau" est plutôt bien en fait...! Et t'as raison pour morte-couille, ça le fait trop!!


Bon merci pour ce petit partage de faire-part; ça fait bien plaisir!


Et puis on les voit ses petits yeux ouverts à ta fifille alors ça fait encore plus plaisir! De bien jolis petits yeux!...


Des bises...



La Belette 13/07/2010 11:41



T'as raison.


Dernièrement, ma meilleure amie, avec qui j'ai fait les 400 coups à l'âge de 19 ans, m'a renvoyé une nouvelle que je lui avais adressé à cet age là. J'ai faillit m'étouffer tellement c'était
gore!! MDR


Heureusement qu'on écrit, pour se souvenir de qui on était, ça fait partie de nous, c'est vrai!



Fufue 13/07/2010 11:29



La Belette > Oui, je me suis aussi posé la question de mettre ou non ce texte. Mais le raisonnement de ce poste était que j'avais bien changé. Et pour illustrer mes propos j'ai préféré mettre
en danger l'amour infini que me porte mes lectrices que de rester le cul posé sur mes lauriers (bon ok ce sont plutôt des érables japonais à la maison).


Le démarche à suscité des questions pour moi, je me suis dit que ça poserait la dualité de chaque personne d'autant plus quand on est maman où ve n'est même plus une dualité mais carrément de la
schysophrénie (maman, femme, enfant, peste, bisounours, amie, ennemie, collègue, hermite ...).


Voilà voilà :)



La Belette 13/07/2010 10:54



Félicitations pour cet amour de petite nana, elle est juste sublime... Je trouve que le faire-part va moyennement bien avec le texte un peu Gloups, mais comme tu dis, faut assumer nos
extrêmes!Moi aussi je dis un tas de gros mots, et je crois que ça fait de moi une maman bien humaine et sympathique, que les enfants adorent, en général!


Bon courage pour les gros coups de pompe, les jours border-line, les nuits sans sommeil, les envies de meurtre envers l'enfant, le mari, la belle doche, le chat, tout y passera, mais ça vaut le
coup!!!


Bisous, bisous!



Fufue 07/07/2010 00:17



Et ben merdalors! Avec des déclarations pareilles je suis une presque-guimauve-fondue!


Moi aussi j'te kiffe petit kebab sur les rotules ... en fait je pense ne pas trop m'avancer en parlant pour le reste de ma petite famille en disant "on" :)



Mais Qui Est Fufue?

  • : La Malédiction du Chat en Carton - tribulations éclectiques d'une fille pas tout à fait finit
  • La Malédiction du Chat en Carton - tribulations éclectiques d'une fille pas tout à fait finit
  • : Les Médicis ne sont plus, sinon Miss Fioue aurait fait des pieds et des mains pour les avoir comme mécènes. Du coup, années après année, elle tente d'allier passion et pognon, ce qui n'est pas chose aisée dans le monde qu'elle veut se créer.
  • Contact

C'est quoi Le Chat?

dealer_01.jpg

dealer_02.jpg

 

Abonnez-vous au flux RSS du Chat

http://www.wikio.fr

Le Chat est dans ...

logo.gif

Ma Page sur Hellocoton